Hainaut-BW

+32 (0)10 77 18 77

Liège

+32 (0)4 277 18 77

Namur-Luxembourg

+32 (0)82 77 18 77

La Maison de mes rêves : émotion et suspense

La Maison de mes rêves : émotion et suspense

La Fédération des Notaires a à coeur de démontrer, auprès du grand public, que l’expertise du notaire va bien au-delà de la signature d’actes. Avec la nouvelle émission de RTL-TVI « La Maison de mes rêves », le notaire se révèle plus populaire et accessible, contrairement à l’image qu’il peut parfois véhiculer à tort. Émotion et information sont au programme de ce rendez-vous dominical hebdomadaire, éclairé par les conseils avisés des notaires Julie Cabu et Sylvain Bavier.

Quatre familles, 8 épisodes, 2 experts, 1 présentatrice. L’émission dominicale de RTL-TVI rapproche le grand public du notariat au travers d’un panel d’aventures humaines attachantes. Car quoi de plus intime, particulier et pourtant universel que l’achat d’un bien immobilier. Belle villa, appartement tant espéré en Espagne, terrain pour y installer un petit chalet… Les profils sont très différents. À chaque étape, de la recherche à l’emménagement en passant par l’achat et les travaux, le téléspectateur vibre pour les joies et déconvenues des clients, épaulés par la présentatrice Sabrine Jacobs. Mais cette émission ne serait que pure télé-réalité sans plus d’intérêt s’il n’y avait les informations prodiguées par les deux notaires, ciblées au cas par cas mais répondant aux interrogations du plus grand nombre.

Que Sabrina Jacobs anime cette émission n’est pas le fruit du hasard. La Miss Météo de RTL-TVI a déjà présenté quantité de programmes divers, dont certains dévolus à la décoration, mais est, en outre, doublement passionnée par tout ce qui touche à l’immobilier et au notariat, un métier qu’elle se serait bien vu exercer.

 

Comment êtes-vous arrivée à présenter « La Maison de mes rêves » ?
« Durant 10 ans, j’ai été aux commandes de l’émission « Clé sur porte » et tout le monde, à RTL, connaissait déjà mon engouement pour la déco, l’aménagement et l’immobilier. J’ai découvert, au travers de mes expériences personnelles, que le notariat a réellement une vocation humaine et sociale très méconnue du public. Cumuler ces deux mondes m’a semblé intéressant. Passer chez le notaire est souvent considéré comme un acte obligé dans certaines circonstances et une démarche coûteuse. Le but de l’émission est aussi de démontrer comment notre société, nos schémas familiaux et le notariat ont évolué. Le notaire permet d’anticiper nombre de soucis et de répondre à de multiples questions. Les deux notaires qui interviennent ont prodigué bien des conseils en fonction de la quête et des aventures de nos participants. L’achat d’une maison reste l’achat d’une vie pour beaucoup, il était important d’accompagner les candidats dans une démarche qui peut s’avérer compliquée, voire effrayante. »

 

Êtes-vous intervenue dans le déroulement de l’émission ?
« Pas du tout, mon rôle était vraiment d’épauler les participants dans la recherche de leur habitation mais aussi de suivre la mise en vente de certains biens. Il s’agit vraiment d’une émission pleine de suspense. Le tournage a été très long puisque nous avons suivi les participants durant un an et demi. Des liens très forts se sont créés, j’ai vibré avec eux, découvert des histoires émouvantes. Pour certains, l’achat de leur maison signifiait un changement de vie total, après une maladie. Nous avons aussi connu de grands moments de rigolade.

En décembre, cela fera 20 ans que je suis ancrée dans le quotidien des gens, au travers notamment de la météo, et je n’ai nullement l’intention d’arrêter car c’est aussi devenu une passion. J’y suis très attachée . Avec « La Maison de mes rêves », c’est un autre rendez-vous que je donne aux téléspectateurs, plein de séquences touchantes et de conseils précieux. »

 

Parole de notaire : Julie Cabu
« C’est appreciable de pouvoir exposer les divers aspects de notre métier au grand public et de montrer à quel point il est varié. On nous fournissait les situations de chaque famille, avec lesquelles nous n’avions cependant pas de contact. Sylvain et moi-même devions apporter des informations selon chaque cas de figure. L’idée est de provoquer la réflexion chez le téléspectateur, de lui donner des idées et des pistes pour qu’il pense à s’informer davantage, sur notaire.be et auprès de son notaire. Cette émission existe aussi pour cette raison : expliquer, clarifier, donner des éléments de compréhension. »

 

NB: Comme dans le premier volet, Ad Valoris fera une apparition lors de la saison 2. Soyez fidèles au poste ! 

 

Source: NotaBene

Articles Similaires

Les visites de biens immobiliers à nouveau possibles à partir du 11 mai

Depuis le 4 mai, les mesures de confinement liées au coronavirus sont progressivement assouplies....

continuer la lecture

Plus besoin de se déplacer chez le notaire pour passer un acte grâce à la procuration digitale

Les citoyens ne devront plus se rendre physiquement dans une étude notariale pour passer un acte...

continuer la lecture

Assurance gratuite contre la perte de revenus en Wallonie

Nouvelles conditions d'octroi depuis le 1er mars 2019 Construire ou acquérir un...

continuer la lecture